Français English Museums In Paris Museums

MUSÉE

Domaine départemental de Maubuisson

Domaine départemental de Maubuisson Domaine départemental de Maubuisson

L'abbaye Notre-Dame-la-Royale est fondée en 1236 par la reine Blanche de Castille près de sa ville de Pontoise. Rattachée en 1244 à l'ordre cistercien, elle bénéficie d'emblée d'une solide assise économique et d'une protection royale à toute épreuve. Pendant les deux premiers siècles de son existence, Notre-Dame-la-Royale répond aux vœux de sa fondatrice, puisqu'elle est à la fois un refuge de filles nobles, une résidence princière et une nécropole royale. Même après l'éloignement des rois de France, elle reste une abbaye riche qui recrute la majorité de ses religieuses dans les grandes familles aristocratiques de France. La restauration rapide des fermes et du monastère après la guerre de Cent ans, puis après les guerres de Religion, témoigne de son aisance : à la fin du XVIe siècle, la communauté compte cent vingt personnes, autant qu'au XIIIe siècle… Malgré les dissensions idéologiques qui opposent partisanes de la Stricte Observance - clôture stricte, règle du silence, régularité du travail… - et religieuses attirées par le bruit du monde, le XVIIe siècle est une époque faste : des sommes très importantes sont investies dans la modernisation du couvent, du parc et du domaine et, entre 1650 et 1699, le nombre des prises de voile dépasse celui des décès. Notre-Dame-la-Royale entre en décadence dans le second quart du XVIIIe siècle : le nombre des religieuses chute de soixante-dix en 1720 à dix-huit en 1790, les décès dépassant maintenant de moitié les entrées. En 1786, Louis XVI désavoue l'abbesse et l'exile en province: les moniales subsistent sur les produits de leur enclos, complétés par une pension allouée par le Trésor. Il leur est interdit de recevoir de nouvelles filles au noviciat. Par ordre du roi, la fondation de Blanche de Castille est ainsi condamnée à disparaître deux ans avant la Révolution… Depuis la Révolution… Transformée en hôpital militaire en 1793, l'abbaye est vendue en 1797 et ses bâtiments démolis en grande partie. Au XIXe siècle, une filature est installée dans le logis abbatial du XVIIe siècle, qui disparaît à son tour quelques années plus tard. L'ancienne maison des hôtes, agrandie vers 1885, abrite aujourd'hui une fondation pour enfants. Les bâtiments encore en élévation ont été classés au titre des Monuments historiques en 1947, juste après l'effondrement des voûtes de la salle des religieuses. Les travaux de couverture, achevés en 1954, se sont poursuivis par la réfection des façades et par la consolidation des latrines. C'est dans cet état que se trouvait Maubuisson quand le Conseil général du Val d'Oise en est devenu propriétaire, le 1er février 1979. Les recherches menées par le service départemental d'archéologie ont enrichi et souvent renouvelé les connaissances en matière d’hydraulique médiévale et moderne et affiné notre perception de la vie des moniales. L'abbaye, restaurée par la Conservation régionale des monuments historiques, a ouvert ses portes au public en 1987. Dans l’espace patrimoine, maquettes et bornes audiovisuelles renseignent les visiteurs sur l’histoire de l’abbaye. Un plan-guide est à leur disposition pour découvrir le site. Lieu de mémoire du Département, de promenade et de visite, l’abbaye de Maubuisson propose toute l’année une programmation d’art contemporain.

Informations Pratiques

Accès Depuis Paris,-par route: autoroute A86 direction Pont de Gennevilliers, puis autoroute A15/ Cergy-Pontoise, sortie Saint-Ouen Aumône Centre;-par train: Gare du Nord Surface SNCF direction Pontoise arrêt gare de Saint-Ouen-l Aumône;-RER C.
Adresse rue Richard de Tour, 95310
Ville Saint-Ouen-l'Aumône (France)
Téléphone 01 34 64 36 10
Fax 01 30 37 16 69
E-mail abbaye.maubuisson@valdoise.fr
Site Webwww.valdoise.fr
  
Tarif completAdultes: 3,80 ? individuels; 3 ? groupes; tarif r?duit: 2,20 ? cartes promesses
Tarif réduitMoins de 25 ans: gratuit; plus de 60 ans: 3 ? individuels, 2,20 ? groupes

Recherche Avancée »